C’est un vrai casse-cou

Il ne marche pas, il galope. Il ne fait pas du tricycle, mais de la formule 1. Rien n’arrête cet « aventurier des bacs à sable » ! Pas de panique, voici quelques conseils pour canaliser son énergie.

Il déborde d’énergie, c’est de son âge !

Courir, sauter, grimper, tourner et même tomber sont des activités qui permettent à votre enfant d’affiner son habilité motrice. Les dérapages sont fréquents car il apprend à maîtriser ses impulsions. C’est une grande étape dans son développement : il affûte son « savoir des muscles ».

Une énergie bénéfique. Cette habileté motrice soutient aussi ses acquisitions intellectuelles à venir. L’enfant qui court, actionne successivement la partie gauche et droite de ses jambes et de ses bras. Au moment d’apprendre la lecture, il aura déjà intégré de façon inconsciente la latéralité.

Il découvre le monde. « On ne peut pas empêcher toutes les explorations néfastes de son enfant », disait Françoise Dolto. Votre tout-petit doit suivre son propre chemin vers l’acquisition de l’autonomie. Quand il joue sans se mettre en danger, attendez qu’il sollicite votre aide avant d’intervenir.

Objectif principal : le protéger

Donnez-lui le sens du danger en lui rappelant les limites de manière compréhensible et ferme jusqu’à ce qu’il les ait intégrées : « Non, tu n’ouvres pas la fenêtre », « Non, tu ne sors pas du square sans moi »… Petit à petit, il saura reconnaître le danger et s’en protéger.

Même si vous avez sécurisé votre maison, n’oubliez pas pour autant de lui rappeler les consignes de sécurité. Il n’évoluera pas toujours dans des lieux aussi adaptés.