Les composants de certaines fournitures scolaires nocives pour la santé l’UFC-Que Choisir demande le retrait de certains produits

Un test réalisé par UFC-Que Choisir, révèle que plus d’un tiers des produits scolaires « sont composés de plusieurs substances importunes ».

Alors que les parents s’attellent à l’achat des fournitures scolaires pour leurs enfants, voilà que l’association de consommateurs UFC-Que choisir sort de son silence pour avertir contre composants non souhaités disponibles dans certaines fournitures scolaires, comme les feutres, les stylos parfumés mais également les colles à paillettes.

L’étude menée sur 52 produits que l’enfant utilise souvent, plus d’un tiers des produits « ne doivent pas être achetés +car ils sont composés d’une multitude de produits intrus », détaille l’association dans un communiqué.

L’association indexe surtout+t les composants comme : des phtalates dans les crayons de couleur, du formaldéhyde désagréable contenu dans un stick de colle mais également dans des crayons de papier. Des parfums allergisants qu’on retrouve dans des encres, les composants purement cancérogènes et des conservateurs.

Un conservateur allergisant

En général quand un consommateur achète un produit de marque il se dit rassuré, or cela peut se révéler trompeur. Prenez par exemple des produits comme Bic qui contiennent souvent des allergènes et dans les cartouches d’encre, de Waterman et Paper Mate des teneurs importantes en méthylisothiazolinone, ont été notées. C’est un conservateur très allergisant », indique l’UFC-Que choisir.

Des produits très dangereux peuvent s’introduire dans le corps des enfants quand ceux-ci mettent les stylos dans leur bouche ou passer via leur peau quand, ils ont les doigts tachés d’encre ou de colle » indique l’association. Cependant, elle souligne qu’à part les feutres, les autres produits qui ont passé le test n’a violé la loi, car ceux-ci sont soumis au respect de la réglementation  » quand aucune règle précise concernant les fournitures scolaires, comme c’est le cas pour les jouets et les tétines.

A part le fait qu’elle demande à ce que les feutres parfumés de « Giotto Turbo scents » soient retirés du marché parce qu’ils ne respectent pas les normes, l’UFC-Que choisir invite aussi les autorités à améliorer la réglementation pour « la prise en compte des enfants considérés comme des consommateurs sensibles ». D’autre part, l’association demande aux parents de choisir les articles qui comportent moins de risques et dissuade d’acheter des feutres ou stylos parfumés et colles à paillettes ».