Enfant qui tape : que faire ?

    La première fois, vous n’y avez pas prêté attention. Mais, depuis peu, votre enfant tape à la moindre occasion, vous ou ses camarades à la crèche et au parc. Que lui arrive-t-il et comment réagir ?

    « Méchante ! » Non seulement votre enfant vous répond, mais en plus il joint le geste à la parole et vous tape. Votre ange se métamorphoserait-il en vrai petit diable ? Les explications et les conseils du Dr Alain Brochard, pédiatre.

    Il cherche à attirer l’attention

    Votre enfant exprime son opposition, un stade normal à son âge. En vous tapant, il cherche à provoquer une réponse plus ferme de votre part. Si vous ne réagissez pas, la situation risque d’empirer et votre tout-petit de recommencer jusqu’à ce qu’il obtienne une réaction.

    Ce qu’il faut faire

    Ne minimisez pas cet acte : « il ne me fait pas mal » et ne le mettez pas sur le compte du caractère de votre enfant : « c’est un bagarreur ». Par ce geste, symboliquement fort, il attend que vous lui disiez « Non ». Montrez-vous convaincant et optez pour un ton ferme. Autre erreur à éviter : lui rendre son geste en retour.
    Ce qu’il faut lui dire. « Il est interdit de taper ses parents, c’est la règle ! Et si tu persistes, tu seras puni. »

    Il tape les autres enfants

    A la crèche, chez la nounou ou au parc, votre enfant s’en prend aux autres, surtout aux plus petits, en tapant ou en mordant.

    Ce qu’il faut faire

    Si votre enfant frappe les autres lorsqu’il est au parc, expliquez-lui que c’est interdit de taper, isolez-le quelques minutes pour qu’il comprenne son geste. Si les conflits ont lieu à la crèche ou chez la nounou, et qu’il n’a pas l’habitude à la maison de lever la main sur vous, essayez d’en savoir plus sur ce changement de comportement. Est-ce qu’un plus grand l’embête ?
    Ce qu’il faut lui dire. « Il est interdit de taper ses camarades. Si tu recommences, tu seras puni. En attendant, tu vas t’excuser auprès de Pierre. »

    Il ne supporte pas l’autorité

    Votre enfant vient de faire une bêtise et vous le mettez au coin. Il se met à pleurer, vous dit que vous êtes méchant et vous frappe. Il ne supporte pas votre autorité et le manifeste en gestes.

    Ce qu’il faut faire

    C’est en s’opposant que votre enfant se construit. Cette période d’opposition pénible pour vous est nécessaire pour la construction de votre tout-petit. A son âge, il prend conscience qu’il ne veut pas être « soumis » à ses parents, dit non à tout bout de champ et s’oppose à la moindre occasion. S’il tape ou ne veut plus rien entendre, isolez-le le temps qu’il se calme.
    Ce qu’il faut lui dire. « Tu as le droit de ne pas être d’accord avec moi, mais ce que tu fais là, je ne l’accepte pas. »