quand les enfants dévoilent leurs aptitudes à 5 ans

    Les enfants ont été à l’honneur dans la série documentaire La vie secrète des enfants où l’on décode le comportement d’enfants âgés de cinq ans en groupe. Un décryptage impressionnant.

    On se demande souvent ce que font les enfants quand ils se retrouvent. La série documentaire de TF1 La vie secrète des enfants vous donne la réponse. Ainsi, six filles et six garçons dont l’âge varie entre 4 et 5 ans ont été mis en ensemble dans un centre de loisirs où 24 caméras les filmaient pendant dix jours.

    Cette étude confirme qu’à partir de 5 ans, les enfants amplifient des caractères indispensables à la vie en société.

    « Dès l’âge de 5 ans, l’enfant évolue vers l’âge de raison », d’après l’observation d’Édouard Gentaz, professeur de psychologie du développement. C’est à ce niveau qu’il apprend une qualité indispensable pour vivre en communauté comme la reconnaissance.

    « Il faut donc découvrir les sentiments de l’autre, le comprendre et réaliser que nous n’avons pas les mêmes émotions que les autres et ne sont donc pas contagieuses » poursuit le spécialiste.

    Apprendre à vivre ensemble

    Avec ces bases, les enfants possèdent jusqu’à un certain niveau cette capacité à gérer les conflits. Quand ils jouent ensemble, il peut avoir l’un des enfants qui peut se retrouver dans une situation contraignante. A ce moment si l’un de ses amis se rend compte de sa tristesse, il agira en mettant en place des règles pour que tout le monde puisse jouer au vélo. Mais il arrive des fois où la combativité domine et qu’un adulte intervienne aussitôt.

    « Je les observais pour savoir s’ils disposaient des ressources ou non pour sortir des situations. Mais à force de trop intervenir, on empêche l’enfant d’apprendre » explique Solange Denervaud, doctorante en neurosciences.

    Le test du marshmallow

    S’il veut considérer les émotions de ses semblables, l’enfant doit également apprendre à contenir ses pulsions et à gérer sa frustration. Quand il a 5 ans, il peut être capable comme on l’a vu avec le test du marshmallow imaginé par le psychologue chercheur américain Walter Mischel au cours des années 1960 et 1970.