Fatigue : réduisez-la grâce à des méthodes naturelles

    Physique ou nerveuse, la fatigue nous épuise tous un jour ou l’autre. Les causes sont multiples : malnutrition, stress au travail, inquiétudes, problèmes de santé, maladie, surentraînement pour les plus sportifs.ives… Certaines méthodes naturelles permettent, en attendant de trouver la cause réelle du problème, de la réduire. Si vous ne les connaissez pas encore, il est temps pour vous de les découvrir !

    Tentez la valériane ou le yerba maté

    Le premier nom vous est sans doute plus connu que le second ! Les Grecs utilisaient déjà la première au temps de la Grèce antique pour lutter contre les insomnies. Lors de la Première Guerre Mondiale, les soldats en conservaient parfois dans leurs poches pour apaiser leur nervosité due aux bombardements incessants. En dépit de ces deux faits, la recherche clinique n’a toujours pas permis d’établir scientifiquement un lien entre la plante et une amélioration significative du sommeil. La Commission E, l’ESCOP et l’OMS reconnaissent néanmoins son usage pour traiter les troubles du sommeil… Allez comprendre ! La vérité est ailleurs, comme le répétait souvent Mulder…

    Autre chant de sirène pour les infusions préparées à partir des feuilles de yerba maté. Il a en effet été scientifiquement démontré que la caféine contenue dans la plante stimulait le système nerveux central et que, ce faisant, l’attention était ainsi accrue et la fatigue diminuée. Depuis 1988, la Commission reconnaît l’usage médicinal du yerba maté pour combattre la fatigue aussi bien mentale que physique.

    Et les vitamines, vous les oubliez ?

    Sacrée alliée contre la fatigue que la vitamine C ! Comment agit-elle, demandez-vous ? Elle contribue à l’absorption et au stockage du fer dans l’organisme. Son rôle est donc indirect dans la lutte contre la fatigue car c’est le fer qui la chasse « pour de vrai ». La vitamine C booste les performances intellectuelles et donne un vrai coup de pouce lorsque de grandes carences existent, comme ce peut être le cas chez les personnes âgées ou rendues plus vulnérables à cause d’une maladie.