L’ennui serait profitable à la croissance des enfants

Quand un parent voit son enfant s’ennuyer, il peut se sentir coupable de cette situation. Or souvent l’ennui doit être vu comme une occasion.

Plusieurs parents font le tout pour amuser et éveiller leurs enfants avec de nombreux livres, en leur offrant des iPads, des programmes télévisés ou en les inscrivant à des activités sportives. Mais ce sont t-ils souvent posés la question de savoir ce qui se passerait s’ils les laissaient dans leur ennui ?

C’est du moins des questions que s’est posée Teresa Belton

Une Chercheuse. Elle a commencé à se pencher sur ce sujet au cours des années 1990.

Alors qu’elle voulait aussi mesurer l’impact de la télévision sur les enfants et leur façon de raconter des histoires. Remarquant cette absence d’imagination des histoires rédigées par des enfants dont l’âge variait entre 10 et 12 ans de plusieurs établissements scolaires du Norfolk, elle s’est posée la question de savoir si cela n’était pas la résultante du nombre d’heures passées devant la télévision. Des recherches précédentes ont révélé que la télévision détruisait l’imagination des enfants.

Cette étude a donné la possibilité de faire une comparaison des enfants originaires de trois communes canadiennes. La première commune comportait quatre chaines de télévision, la deuxième une seule chaîne et la troisième il n’existait aucune télévision. Après avoir fait une étude du comportement des enfants des villes où il existait des télévisions et sont revenus deux années après.

Leur résultat était sans appel : les enfants qui résidaient dans ville où il n’existait aucune télévision avaient été les meilleurs tandis que les autres avaient une qualité d’imagination différente. Et quand ceux qui n’avaient pas de télévision avaient été exposés à la télévision, leur niveau d’imagination s’est retrouvé au même niveau que celui des enfants qui analysés avant.

Laisser du temps aux enfants

D’après la neuroscientifique Susan Greenfield entretenait les mêmes propos et avait déclaré que quand elle était enfant, elle s’ennuyait et passait son temps à faire des dessins et à écrire des histoires. Des moments qui lui ont permis de commencer à poser les jalons pour faire son étude scientifique sur le comportement humain. Pratiquer du sport et participer à différentes activités contribuent au développement physique, culturel de ces derniers, mais ils ont besoin d’avoir un temps où ils se retrouvent face à eux même. Ils veulent souvent quitter les invitations continues du monde étranger, ils veulent avoir du temps pour rêver, penser, se créer des activités, découvrir leurs aptitudes et avoir une connaissance de leur hobbies.