Qu’est-ce que le lait infantile ?

    Les mères qui décident de ne pas allaiter leur bébé disposent d’une large gamme de laits infantiles dont la formulation répondra parfaitement aux besoins du nouveau-né. En France, le choix du substitut au lait maternel est libre. Mais parmi la multitude de références disponibles, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Quels sont les différents types de laits ? De quoi sont-ils composés ?

    Les laits infantiles : à chaque âge son lait ?

    Lorsqu’une maman ne souhaite pas ou ne peut pas allaiter, le nouveau-né est nourri avec du lait infantile. Vendus en pharmacie ou dans la grande distribution, ces substituts présentent une composition proche de celle du lait maternel. Soumis à une règlementation drastique, ils répondent parfaitement aux besoins nutritionnels de l’enfant, de la naissance jusqu’à trois ans. Ils sont répartis en trois grandes catégories :

    • la préparation pour nourrisson (lait 1er âge) : de 0 à 6 mois environ, c’est-à-dire jusqu’au début de la diversification alimentaire.
    • le lait de suite : à partir de 6 mois jusqu’à 1 an. Il permet des compléter les apports nutritionnels au moment de l’introduction progressive des aliments.
    • le lait de croissance : de 1 à 3 ans. Il contribue à couvrir les besoins nutritionnels de l’enfant en bas âge.

    Que contiennent les laits infantiles ?

    La composition du lait infantile est soumise à d’importantes restrictions et fait également l’objet de nombreux contrôles sanitaires. Si le lait de vache constitue le principal ingrédient de la plupart des laits infantiles actuellement commercialisés, ce dernier va subir d’importantes modifications structurelles afin de répondre au mieux aux besoins spécifiques du nouveau-né et du nourrisson. En effet, la composition de ces laits infantiles va varier en fonction de l’âge de l’enfant et ne sera, logiquement, pas identique pour un nourrisson et pour un enfant d’un an qui commence à manger des aliments solides. Mais dans la majorité des cas, la teneur en protéines et en sels minéraux des laits infantiles va être considérablement diminuée, de manière à ce que la fonction rénale du tout-petit soit préservée. D’autre part, ce type de lait fait l’objet de certains enrichissements en vitamines (A, B9, C, D, E), notamment, mais également en acides gras, en oligo-éléments (fer) ou encore en glucides.

    Existent-ils des laits infantiles spéciaux ?

    La réponse est oui. Certains nouveau-nés présentent des troubles fonctionnels qui nécessitent l’utilisation de laits infantiles spécifiquement formulés. C’est le cas des laits anti-régurgitation (AR) qui sont souvent préconisés chez les nourrissons souffrant de reflux gastro-œsophagien. Certains laits infantiles sont également épaissis pour accroître la sensation de satiété chez les bébés gourmands tandis que d’autres formules permettent de calmer les coliques ou de lutter contre la constipation. Certains laits dits « thérapeutiques » sont prescrits par le médecin en cas, par exemple, d’intolérance au lactose ou au lait de vache. Mais dans tous les cas, ces laits infantiles spéciaux sont soumis à un avis médical préalable. Il est vivement déconseillé de changer brusquement de lait infantile sous peine d’aggraver les symptômes présentés.